Share Button

Combattre le stress efficacement par des exercices qui s’attaquent autant à sa source qu’à ses effets.

Un esprit sain dans un corps sain.

Tout le monde sait que l’exercice physique est bénéfique pour le corps et sur le bien être car il renverse les effets du stress; crispations des muscles dont le coeur, l’estomac et le diaphragme, causant maux de tête, crampes, pressions, douleur, angoisse, etc. Les mouvements du corps permettent d’étirer les muscles auparavant crispés par l’effet du stress. L’activation de la circulation sanguine et la sécrétion d’hormones provoquent un retour à leur état normal et même la relaxation de tous les muscles tendus y compris le coeur et le diaphragme qui responsable de la respiration profonde. Lorsqu’il est crispé par le stress,  il produit des respirations courtes et une impression de manquer d’air (anxiété, voir cohérence cardiaque ). Le stress qui se jette dans l’estomac provoque de douloureuses crampes abdominales. L’exercice induit la sécrétion d’endorphines, hormones du plaisir et affecte positivement le moral. La pratique d’un sport demande de la concentration ou de la volonté et, ne pouvant penser qu’une seule chose à la fois, nous oblige à penser à autre chose que notre vie quotidienne. Ce qui interrompt le fil des pensées involontaires qui causent le stress et ainsi les arrête temporairement de produire leurs effets sur le corps. Ce qui donne l’impression de nous évader puisque nous nous soustrayons temporairement de leur emprise et de leurs effets désagréables. De plus, l’exercice  fait augmenter la circulation du sang et l’oxygénation du cerveau, ce qui lui permet de mieux fonctionner. Donc, la pratique régulière de sport permet d’éliminer les effets néfastes du stress sur le corps et est recommandée et amusante.

Par contre, l’exercice physique n’élimine pas les causes du stress. C’est pourquoi ses effets bénéfiques ne sont que temporaires puisque les pensées reviennent et leurs effets se font ressentir de nouveau. Pour contrer les effets du stress efficacement il faut également mais surtout travailler sur la cause. Il y a des entrainements qui ne sont pas trop exigeants physiquement, qui agissent sur la cause du stress, qui stimulent l’esprit, activent le qi (chi) et son ressenti, qui sont bénéfiques pour le corps et permettent d’avoir un esprit sain dans un corps sain.

Le qi (chi)

La notion qi n’a aucun équivalent précis en Occident, il est une notion des cultures chinoise et japonaise.  Le qi est à l’origine de l’univers et relie les êtres et les choses entre eux : « nous ne possédons pas le qi, nous sommes le qi !  Il circule à l’intérieur du corps. Il affecte le corps et le corps l’affecte. En effet, le mot qi, dans Qi-Gong, désigne le flux énergétique omniprésent qui anime toute chose, et qui est l’un des concepts fondamentaux de la Médecine traditionnelle chinoise. Il est dans la même optique que la notion d’esprit. Il y a le corps, l’esprit, le qi et le mental. Ces trois réalités s’affectent les unes les autres. Plusieurs concepts de la philosophie indienne se rapprochent du concept de qi, tels que le prana, le soma ou l’ojas.

Exercices qui activent la conscience, écoles d’équilibre mental, physique et de bien être.

Il y a une notion de base essentielle qu’il faut appliquer dans tous les exercices pour que ce soit efficace. Autrement ces exercices ne seront qu’une série de mouvements que vous effectuez en regardant la télé ou la radio avec seul effet de vous faire bouger. Le but de toutes ces techniques est d’activer notre conscience, de la réveiller, de la faire grandir pour qu’elle prenne plus de place dans notre vie et l’affecte positivement. Donc la notion de base essentielle qu’il faut appliquer le plus souvent possible lorsque nous faisons les techniques c’est de fixer notre attention sur le qi (l’énergie, la chaleur, le picotement, la lourdeur, le champs magnétique, la vie) à l’intérieur de nos mains et sur les parties du corps que l’on utilise. S’entrainer à percevoir le qi nous permet de mieux le ressentir et fait grandir cette sensation. Tout cela dans le but d’activer notre conscience et de pouvoir placer notre attention sur cette partie à l’intérieur de nous qui observe.  C’est une technique par étape car il n’est pas toujours facile de placer son attention sur notre conscience. Donc pour éviter de chercher partout dans notre corps nous commençons par ressentir le qi, car seul la conscience peut observer la sensation du qi, pour ensuite concentrer notre attention sur notre conscience. Faisons cet entrainement de façon assidue dans n’importe lequel des exercice de prise de conscience et nous serons assuré de leur efficacité, pour se sentir unifié, en paix et dans un bien-être sans pareil. De plus, la relaxation des muscles engendrés par ces exercices, contribue à diminuer leur pression sur les canaux sanguins. Diminuant par la même occasion la restriction qu’occasionnait le stress musculaire sur la circulation sanguine. Qui dit moins de restriction dit moins d’effort pour le coeur.

-Tai-chi et Qi-gong (chi-kong)

Le tai-chi et le Qi Gong, font partie de la Médecine traditionnelle chinoise: en tant qu’exercices énergétiques avec l’acupuncture, la diététique chinoise, la pharmacopée chinoise (herbes médicinales) et le massage Tui Na.

Tai-chi

Le tai-chi est une méditation en déplacement. Il signifie toucher le qi.

L’objectif du tai-chi est d’affiner son énergie vitale (le chi) et ainsi « d’ouvrir sa conscience à une dimension supérieure.

Dérivé des arts martiaux, le tai-chi est une discipline corporelle d’origine chinoise comportant un ensemble de mouvements continus et circulaires exécutés avec lenteur et précision dans un ordre préétabli. Il met aussi l’accent sur la maîtrise de la respiration. La pratique vise entre autres à maintenir une bonne santé physique, mentale et spirituelle. Selon ses adeptes, grâce à son côté méditatif et à l’extrême précision des gestes, le tai-chi permettrait d’apaiser le mental et d’améliorer la concentration, la vivacité d’esprit et la mémoire. Il favoriserait aussi une meilleure prise de conscience de soi et de son environnement et contribuerait à harmoniser le qi. La difficulté initiale pour les débutants est d’apprendre à ralentir. En effet, c’est l’extrême lenteur d’exécution qui permet de déceler les blocages et de sentir le courant énergétique.

Voici une vidéo tirée de la chaine imineo fitness

-Qi-gong (chi-kong)

L’objectif du Qi-gong est l’ouverture spirituelle. Il favoriser le développement de certaines qualités, comme le calme, la sérénité et le lâcher-prise. Les exercices de Qi Gong sont composés de mouvements plus courts et isolés que ceux du tai-chi. Le Qi Gong se différencie principalement du tai-chi par la place prépondérante qu’il accorde à la maîtrise de « l’énergie vitale ». En effet, le mot Qi, dans Qi Gong, désigne le flux énergétique omniprésent qui anime toute chose, et qui est l’un des concepts fondamentaux de la Médecine traditionnelle chinoise. Gong voulant dire travail ou entraînement, le Qi Gong est une pratique qui consiste à entraîner le Qi, c’est-à-dire le mobiliser, le renforcer, l’accroître, l’épurer, l’équilibrer et le faire circuler harmonieusement dans le corps et l’esprit. Par le contrôle du corps, de la respiration et de la pensée, les adeptes du Qi Gong peuvent aussi apprendre à percevoir leur énergie vitale, à la concentrer et à la diriger le long des trajets d’énergie (les méridiens de l’acupuncture). Ils pourraient même en venir à absorber directement le Qi de la terre, du ciel ou de la nature. Le Qi et ses innombrables manifestations sont étudiés en Chine depuis au moins 3 000 ans. Les personnes ayant acquis une grande maîtrise martiale du Qi seraient capables, semble-t-il, de terrasser un adversaire sans le toucher ou posséderaient une résistance physique hors du commun. Un maître ayant atteint une très grande expertise pourrait non seulement émettre du Qi, mais l’orienter spécifiquement. Des chercheurs ont d’ailleurs mesuré un champ magnétique jusqu’à 1 000 fois supérieur à la normale au bout des doigts des intervenants, au moment de l’émission du Qi. Il y a encore des gens qui nient la possibilité que du « Qi » puisse être émis par un humain mais la plupart des scientifiques impliqués dans ce domaine considèrent qu’il s’agit désormais bel et bien d’une réalité. Selon eux, il est clair que des gens expérimentés peuvent émettre une forme de bioénergie (qu’on peut appeler Qi) produisant des effets physiques, chimiques et biologiques mesurables.

Voici une vidéo tirée de la chaine imineo fitness

-Yoga

Le yoga ne prend position, de près ou de loin, pour une religion quelconque. Sa notion de base enseigne qu’un corps sain est absolument essentiel pour l’évolution mentale et spirituelle. Que la santé c’est la richesse et la paix mentale, le bonheur. Tous les systèmes du corps doivent s’équilibrer pour le fonctionnement harmonieux de l’être humain. Le yoga montre le chemin. »  Il facilite presque instantanément la détente mentale et musculaire. Son rôle est de discipliner l’esprit et de garder le corps dans un état de santé optimal.

Élaboré en Inde au fil de plusieurs millénaires, le yoga est une méthode de développement personnel et une science de la pratique spirituelle. Il comprend plusieurs dimensions, dont les principales sont les suivantes.

  • La dévotion (bhakti yoga)
  • L’action juste (karma yoga)
  • La connaissance (jnana yoga)
  • La santé et la concentration par l’hygiène de vie et les postures (hatha-yoga)

Les outils du yoga sont les exercices respiratoires et plus de 1 000 postures. Les postures exigent des mouvements d’étirement, de flexion et de torsion. Maintenir une posture pendant un certain temps entraîne l’esprit à développer persévérance et concentration, et lui procure les bénéfices de la méditation.  L’objectif ultime des techniques respiratoires est de développer et de contrôler le prana, (le Qi) la « force vitale.

 

 

 

D’autres discipline combinent entrainement physique et cultivent l’esprit.  Le kung-fu, le karaté, le judo, etc.

Exercice pour ressentir le chi.

-Tapez une fois dans vos mains et frottez vos paumes vigoureusement jusqu’à ce que vos mains deviennent chaudes.

-Laissez maintenant retomber vos mains de chaque côté du corps et secouez les bras, les poignets comme un athlète le ferait avant une course. Agiter pendant 20 secondes.

-Amenez les mains devant vous face à face , relâchez les épaules, les coudes. Fermez les yeux et portez votre attention sur le creux de vos paumes. Vous ressentez l’énergie circuler d’un main à l’autre, avec parfois des picotements au bout des doigts.
Essayez de rapprocher ou d’éloigner vos mains, vous ressentez la force d’attraction ou de répulsion du qi.

Bon entraînement!

Daniel Gosselin

success-procedure

 

Vous avez aimé cette article?
Téléchargez le livre électronique: La Bête en nous! Obtenez la vidéo en bonus!
Dans ce petit livre électronique gratuit, je vous donne les 3 étapes pour atteindre vos objectifs. Également, il explique le fonctionnement de l'être humain concernant ce qui conditionne sa volonté et son bien-être. Plus la vidéo en bonus!