Share Button

Confidences d’une vieille dame. Sages conseils d’une aînée, pour mieux apprécier la vie d’aujourd’hui.

Astuce de grand maman concernant le bonheur.

-Grand-maman avez-vous été heureuse dans votre vie?

-Mon enfant, je vais te dire une chose: pas tous les jours! Parce qu’il y a des moments très difficiles dans la vie. Mais la majorité du temps j’étais heureuse tout de même et j’ai pu apprécier la vie.

-Grand-maman d’après vous, quelle est la meilleure astuce pour être heureux?

-La meilleure astuce pour être heureux? C’est une bonne question que tu me poses là! Je n’aurais pas pu te répondre convenablement il y a quelques années. Je suis contente que tu me pose la question aujourd’hui. Avant je t’aurais répondu la religion mais j’aurais pu t’induire en erreur. C’est la spiritualité qui a fait que j’ai été heureuse mon enfant.

-Ce n’est pas la même chose?

-Non! As-tu 2 minutes à consacrer à ta vieille grand mère? Je t’expliquerais mon point de vue.

-Je vais prendre le temps grand maman, pour une fois…

-Merci. Ma religion m’a permis d’être heureuse parce qu’elle m’a permis de rester en contact avec quelque chose de paisible en moi, une partie de moi qui est invincible, qui est immortelle. Il y a un dicton qui dit le coeur ne vieillit pas.  À l’intérieur de moi il y a quelque chose qui est toujours jeune tu sais.  Toi aussi tu as cette partie de toi qui ne vieillit pas. La sens-tu? Certains l’appellent l’âme, d’autres la conscience. Toutes les fois où j’ai été heureuse dans ma vie, cette conscience était active et c’est là que je me réfugie quand ma vie est difficile ou douloureuse. Le bonheur se trouve à l’intérieur de nous… La spiritualité c’est garder contact avec notre esprit, notre conscience, c’est faire grandir cette sensation de présence intérieure. Cette partie de nous ne ressent aucune douleur, aucune tristesse, aucun tracas, aucune envie, aucune colère. Toutes les religions mettent en contact avec cette lumière intérieure. Elles établissent des règles de vie pour la faire grandir en nous et autour de nous et ça marche. Ça fait du bien. Le point en commun qu’ont les religions, c’est cette spiritualité. C’est pour cette raison qu’il y a toujours eu autant de gens qui pratiquent une religion. C’est parce qu’elles éveillent quelque chose de très puissant en nous. Là où les religions s’égarent c’est quand elles tentent d’expliquer avec toute sortes d’histoires d’où vient cette paix intérieure. Elles l’appellent Dieu, lui donnent un visage et ensuite elles se disputent pour savoir qui a raison. Comme si c’était important de savoir d’où ça vient cette affaire là! Comment pourrait-on savoir? Jésus et bouddha n’ont jamais demandé que l’on adore leurs statues dans des temples! Ils voulaient que l’on se recueille en silence dans un endroit paisible pour faire grandir cette paix intérieure. Pour ton bien être à toi et pour celui de tous les humains, pour une vie meilleure pour tous. Certainement pas pour qu’on se rassemble pour se faire sermonner et punir. Ils voulaient qu’on pardonne pas qu’on punisse. Avoir la foi ça ne veut pas dire de croire que Jésus a existé, ni que Dieu est un homme barbu dans le ciel! Jésus ne disait pas croyez en moi ou croyez en Dieu. Il disait ayez la foi; croyez-moi! Croyez-moi quand je vous dit que de vous aimer les uns les autres va changer votre vie et celle des autres, croyez-moi quand je vous dit qu’il y a quelque chose en vous qui a un pouvoir inexplicable, de divin, n’essayez pas de comprendre ayez la foi! C’est ça la différence entre spiritualité et religion. Maintenant je le sais!

-C’est intéressant ce que vous dites grand maman. Mais pourquoi dites-vous qu’il faut rester en contact avec son âme, sa conscience pour être heureux? On est toujours en contact puisque ça fait partie de nous?

-Non

-Comment ça?

-Quelque chose d’autre nous en éloigne.

-Quoi?

-Notre mental, nos pensées involontaires, notre égo.Ça aussi ça fait partie de nous et c’est très fort. Ça attire facilement notre attention. Ça met des tracas et des inquiétudes dans notre tête. Ça  émet des jugements sur les autres, ça crée des besoins et des envies inutiles, ça influence nos comportements et ça nous fait faire des choses qui nous éloignent de ce qui rend heureux. Tu sais le petit démon et le petit ange qu’on peut voir dans les dessins animés, c’est une belle illustration du conflit qu’il y a entre l’égo et l’âme. C’est notre instinct primitif qui nous dit ce que nous devrions faire pour survivre et qui ne pense qu’à lui, contre  notre conscience qui veut faire le bien et aimer. Ils sont souvent en désaccord, on a le choix d’écouter l’un ou l’autre.  C’est pour ça que c’est si difficile d’être heureux et qu’il y a toutes ces cruautés dans le monde.

-Excuse-moi, ça me bouleverse ce que vous dites grand maman.

-Laisse ta conscience prendre le dessus mon enfant… Ne juges pas ce que tu ressens. Ne refoules pas ce que tu sais être bon au plus profond de toi. Ce serait laisser ton égo te dominer… Libère toi de toutes ces pensées inutiles qui font souffrir et laisse ton coeur prendre le dessus.

Je t’aime.

Daniel Gosselin
success-procedure

Le mental bourreau ou allié?

Vous avez aimé cette article?
Téléchargez le livre électronique: La Bête en nous! Obtenez la vidéo en bonus!
Dans ce petit livre électronique gratuit, je vous donne les 3 étapes pour atteindre vos objectifs. Également, il explique le fonctionnement de l'être humain concernant ce qui conditionne sa volonté et son bien-être. Plus la vidéo en bonus!